Normalement j'ai la réputation d'être cool, tranquille, un peu maniaque des fois et avec un brin de folie d'autres fois mais je reste fréquentable tout de même.
C'est pourquoi en ce moment je ne me reconnais plus, surtout de mon visage caché ressort seulement, non pas à la pleine lune, ou quand je suis dans une mauvaise période féminine, non, cela ressort juste quand je parle avec Valou. Je le harcèle, je fais ma relou, chiante, flippée, tout ça juste parce que je voudrais qu'il soit plus démonstratif vocabulairement; qu'il me dise "tu me manques" ou "j'ai hâte de te voir" ou "je tiens à toi"... Je ne demande pas LA déclaration d'amour avec des grands "je t'aime, tu es la femme de ma vie", non je ne demande pas cela, juste le petit mot en plus qui fait que une simple discussion s'éclairera de cette petite touche d'amour...et pour moi c'est la Graal de ma journée. Sauf que je ne m'y prend pas bien pour mériter ça.
J'ai tenté plusieurs techniques comme:

1) réclamations mignonnettes.
2) argumentations avec exemples concrets.
3) pleurs.
4) dédain.
5) discussions sérieuses teintées de panique imprévisible.

Et bien le résultat n'a jamais été (assez) satisfaisant.

Je sais pertinnement que Valou tient à moi, du moins je l'espère, mais je suis en ce moment dans une phase de grand trouble; les changements qui arrivent, le futur incertain de pas mal de bases comme les contrats au Furet, ça me fait peur et laisse un goût d'inconfort... alors je voudrais qu'au moins ma relation avec Valou soit sur un pied stable: que je sache où je vais, et si lui en face ressent quelque chose de concret.

Et même si à côté de ça il prouve par plein d'attentions que je compte pour lui, le pouvoir, le poids des mots est incontestable et j'en ai besoin. Mais je n'ai pas envie d'être cette personne paniquée, paranoïaque et instable qui se présente à lui en ce moment.

ps: ça n'a rien à voir mais juste pour l'info et pour vous faire mourir d'envie: j'ai vu Momo en concert avec Val frère et papa, j'ai dit bonjour à Elie Semoun au furet, alors que j'avais des piles de romans érotiques dans les bras huuummm, et le clou! j'ai parlé touché vu Alain Souchon au Furet aussi mais il y était comme client... et ouais ça c'est la classe des classes...héhéhé
alain_souchon_lisa